MILKY

Les premières pages de ton petit livre de vie

Quand es-tu né ?  le 7, le 8  août 2012 ? Pour quelle triste raison t’es tu retrouvé perché sur un toit, livré au froid, à la solitude et  à la faim ? Christelle t’a entendu crier. Toute la nuit elle t’a réchauffé, rassuré, nourri, et au matin, elle m’a appelée. Elle t’a amené chez moi, bien lové dans un pull. Tu portais encore le cordon que ta mère avait pris la peine de sectionner. Tu étais bien propret, indemne de parasites. Tout blanc et comme frisé. Un drôle de poil, me suis-je dit. Qu’importe. Tu t’es jeté sur le biberon. C’était un vrai plaisir de te voir téter. Le jeudi 9 août, jour de notre rencontre, tu pesais 117 grammes, comme on dit, tout mouillé. Le 13 août, ton cordon est tombé. Et tu vivais. Ta mère avait dû avoir le temps de te faire bénéficier de son colostrum. Qu’elle en soit remerciée. Sans cela, tu ne pouvais pas vivre. Seuls les primates, dont nous sommes, y parviennent. Le mercredi 15, tes yeux se sont entr’ouverts. J’ai alors remplacé la lampe chauffante qui maintenait ton dodo à bonne température par deux bouillotes. Je m’étais fait le plaisir de t’acheter une bouillote-peluche. Tu tétais, tu dormais, tu tétais, tu dormais, tu tétais, et… je dormais peu ! Le jeudi 16, ma petite balance de cuisine annonçait 175 grammes, et le 25, ô triomphe ! 255! Ecoutez donc ça ! Moi qui n’ai jamais pesé ni enfants, ni petits enfants !....  Et, en plus, tu faisais tes nuits. Le 30 août, 300 grammes,  le 6 septembre 360 etc, etc… je vous fais grâce des « pee and pooh » comme disent les anglais!  Un bonheur de chaton pour une nounou bipède.

Seulement, voilà. Le hic, c’est que plus tu prospérais, plus tu te dénudais. Tes poils tombaient, tombaient. Il ne t’en est plus resté qu’aux pattes, à la queue et à la tête, ce qui faisait que tu parvenais tout de même à conserver  le gentil minois d’un chaton. Pour le reste, tu te situais à mi- chemin entre un gros oison et un microscopique caniche. Comment trouver un foyer à un petit si différent ? Comment  surtout  trouver la force de me détacher, de te confier ?

C’est alors qu’Isabelle a appelé. Elle cherchait à adopter un tout petit destiné à vivre avec Way, chatonne d’un mois ton ainée, et des rongeurs, terme générique pour éviter de dire  rats. Juste précaution. Car en effet, protéger les rats est encore plus mal vu que protéger les chats. Nous avons sympathisé. Nous avons longuement correspondu. Et puis le jour est venu où j’ai décidé de passer le relai. Non sans une morsure au cœur. Mais je suis sure maintenant que l’on te prodigue chez Isabelle tout l’amour que tu es en droit d’attendre.  Comme en témoigne ce courriel du  13 septembre :

Voici quelques nouvelles du petit Milky : Petit bonhomme est complètement propre. Mises à part les fois où, pressé, il fait juste à côté de la litière, il sait y aller tout seul Il est débrouillard et joue bien à présent ! Il a perdu son gros bidon. Il a eu un peu de diarrhée, suite à l’administration de vermifuge, mais c’est passé ! Il aime dormir avec Way sur mon lit ou sur le canapé. Il ne va plus dans sa caisse de naissance. Je l’ai donc rangée. J’ai par contre déposé son doudou couverture près des gamelles. Il a matin et soir du lait maternisé en plus des croquettes et de la pâtée. Il mange ce qu’il a envie quand il a envie. Mais le lait reste sa préférence. Ses poils repoussent bien. Il ressemble maintenant de plus en plus à un chaton. La nuit, il vient ronronner à mon oreille en posant ses toutes petites pattes sur ma joue. Puis il me croque le menton, aïe, aïe, aïe ! En plein sommeil, ça fait un drôle d’effet au début ! Mais il est tellement adorable ! C’est devenu une habitude maintenant, et quand j’entends les ronrons, j’évite les petites dents ! Amicalement. Isabelle et sa famille.

PS. Il pesait un peu plus de 400 grammes hier.                                                                                                                         

Isabelle habite à deux pas de mon lieu de travail. Et mercredi, fais-toi joli, je viens te faire un bisou. Je viens vous faire un bisou, à toi,  Milky, et à toi, Way, Milky and Way, Milky Way  (voie lactée),  en voilà une belle trouvaille, une belle promesse pour un long chemin de jeux et de douceurs. 

 

                                                                     =^..^=artine

triplés et Milky avant son départ 014

Milky découvre le jeu.

triplés et Milky avant son départ 002

Milky : le jour de son départ.

----------oOo----------

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes:
 - qu'il ne soit pas coupé
 - qu'il n'y ait aucune modification de contenu
 - que vous fassiez référence à notre site: http://mifelins.canalblog.com
 - que vous mentionniez le nom de :

Martine Morel.

----------oOo----------

Nous sommes en difficultés, nous manquons de tout, nourriture, lait maternisé, pipettes, finances pour pourvoir aux stérilisations. Toutes les aides sont les bienvenues, je rappelle que M.I.F. a une boutique régulièrement achalandée.

 

Nous lançons un autre appel aux bonnes âmes, nous organiserons prochainement une vente/soutien pour pallier à ce qui précède. Nous avons donc besoin de généreux créateurs qui mettront en vente une ou plusieurs de leurs réalisations au profit de notre cause, nous acceptons aussi de mettre en vente de la brocante (pas de vide grenier).

Un blog "vente/soutien M.I.F." sera ouvert prochainement avec le règlement auquel devront se conformer vendeurs et acheteurs. Nous vous espèrons nombreux dans les deux camps.

 

----------oOo----------